reglement interieur


Article 1 - Ne peuvent voler sur le terrain de Méréville que :

 

1/ - les pilotes autonomes :

 

a/ - membres du Club, à jour de leurs cotisations, possédant un brevet de pilote paramoteur, une licence FFPLUM, la carte d’identification de leur matériel, une aile immatriculée,

 

b/ - les pilotes indépendants ou invités, en possession des mêmes éléments cités en 1-a, et qui devront avoir reçu obligatoirement l’autorisation préalable d’un membre du Bureau,

 

2/ - les élèves pilotes, strictement encadrés et accompagnés de leurs moniteurs ayant obtenu l’autorisation préalable du Président.

 

Article 2 - Les membres du Bureau devront s’assurer que les pilotes ont souscrit une Licence Fédérale avec Individuelle Accident (I.A.) et une Responsabilité Civile (R.C.).

 

Article 3 - Aucun vol ne sera effectué sans la présence en vol ou au sol d’une personne majeure qui pourra apporter son aide aussi bien pour la phase de décollage, que pour un secours éventuel en cas d’accident.

 

Article 4 - Le respect des règles de l’air, de sécurité et de priorités, est impératif.

 

Sont interdits (plan visionnable ICI):

 

le survol de l’agglomération de MEREVILLE ainsi que celle d' ANGERVILLE,

le survol du terrain d’aviation d’ ETAMPES – MONDESIR.

La traversée de la vallée au Nord de MEREVILLE se fait au droit du viaduc.

 

Nouvelle Zone militaire GIH 1. Une attention particulière sur une zone d'évolution d'appareils militaires parfois réquisitionnée est impératif. Avant tout vol, il est nécessaire de se tenir informé des jours d'activation de ce secteur par le biais du répondeur mis en place à cet effet 01 45 07 39 22. Si celle-ci est active, composer alors le 01 45 07 36 33 afin de connaitre les horaires exacts des mises en activité de cette zone qui devient ainsi dangereuse et aux risques et périls des pilotes civils. Il est souhaitable de ne pas survoler cette zone à moins de 500 pieds durant les manœuvres. 

 

Article 5 - Ne peuvent voler que les pilotes en pleine possession de leurs capacités physiques et facultés intellectuelles. Ils sont seuls responsables de leur décision de voler quelles que soient les conditions météorologiques.

 

Article 6 - Le vol en patrouille est interdit, si une progression ou un contrôle n’a pas été effectué par un instructeur. Une distance égale ou inférieure à quatre (4) envergures est considérée comme du vol en patrouille.

 

Article 7 - La mise en route des paramoteurs au sol se fera impérativement avec la sellette en place, un pied bloquant l’ensemble moteur-sellette, une main tenant fermement le châssis.

 

Tout appareil mis en route est obligatoirement tenu par le pilote.

 

La zone arrière de l'appareil, définie par le plan de l’hélice, devra être dégagée.

 

Article 8 - L’aire de décollage ne sera occupée que si l’on a l’intention de décoller. Si un décollage est raté, il est recommandé de se repositionner au point de départ initial.

 

Article 9 - L’aire d’atterrissage devra être dégagée dés que possible.

 

Article 10 - Le circuit de piste s’effectue à main droite (sens horaire), il devra être rigoureusement respecté ainsi que la procédure d’intégration.

 

Article 11 - L’axe de service sera défini par la manche à air qui devra être observée par tous les pilotes.

 

Article 12 - Dans le but d’éviter un surnombre d’appareils en tour de piste, les pilotes pourront être invités à orienter leur vol vers des destinations plus lointaines.

 

Article 13 - Pour la sécurité des pilotes, le port du casque est obligatoire. L’utilisation d’un altimètre et d’une radio, ainsi que l’emport d’un parachute de secours, le port de gants et de chaussures montantes, sont fortement recommandés.

 

Article 14 - Tout appareil non conforme aux normes de bruit de la loi en vigueur (65dB à 150 m à pleine puissance) sera interdit de plate-forme.

 

Article 15 - Le pilote, commandant de bord, est toujours responsable de la prévention des abordages. Le fait d’avoir la priorité ne dispense pas de prendre toutes mesures de sécurité en respectant les règles de l’air.

 

Article 16 - Il est interdit de fumer sur le terrain. Les suspentes sont fines, elles fondent à la chaleur et la vie du pilote dépend de leur résistance.

 

Article 17 - Vu l’important danger potentiel représenté par les hélices en mouvement, ainsi que par les décollages et les atterrissages, l’accès de la plate-forme est strictement réservé aux pilotes.

 

Article 18 – Les visiteurs sont responsables de leur maintien, et de celui de leurs enfants et animaux, dans la zone réservée proche du parking des véhicules automobiles.

 

Article 19 - Le Bureau, après délibération, se réserve le droit d’accepter ou refuser l’accès au terrain de pilotes même brevetés.

 

Article 20 - Chaque membre du Club se fera un devoir d’informer les nouveaux arrivants, ou les pilotes de passage, de respecter le règlement intérieur.

 

Article 21 - Le Club « Les Copains d’Eole » est une association de bonne volonté. Ses membres doivent s’attacher à y faire régner l’esprit d’équipe, la courtoisie, la bonne entente. Chacun doit avoir à cœur d’utiliser au mieux et de ménager les équipements mis à sa disposition.

 

Chaque membre présent sur la plate-forme doit coopérer à l’accueil des visiteurs et des candidats désirant s’inscrire comme nouveaux membres, ainsi qu’au bon fonctionnement des activités.

 

Article 22 - Ce règlement est applicable à toutes les personnes présentes sur le terrain. En cas de non respect, les sanctions seront :

 

1 – la remarque verbale,

 

2 – l’avertissement écrit de la part du Président du Club,

 

3 – l’exclusion temporaire ou définitive entérinée par le Bureau.

 

Approuvé par l’Assemblée générale ordinaire du 27 janvier 2007